Le Cimetière joyeux de Săpânţa

Săpânţa, calme village roumain typique de sa région, à la frontière avec l’Ukraine, est aujourd’hui internationalement connu pour son « cimetière joyeux ». Dominées par le bleu et chatoyées par de nombreuses autres couleurs, les croix égayent le cimetière de Săpânţa, inscrit depuis 2004 aux Monuments historiques.

Sapanta_Roumanie

Carte géographique indiquant le Cimetière joyeux de Săpânţa.

Les croix :

Ce cimetière se caractérise par toutes ses croix bleues, sculptées à la main, peintes de petites scènes illustrées et colorées, accompagnées d’épitaphes personnalisées. Les images, parfois l’illustration d’un trait de caractère du défunt, sont plus souvent encore la représentation du métier ou de l’activité principale du défunt durant sa vie, voire d’une habitude atypique, selon le souhait de la famille. Parfois aussi, c’est le moment de la mort qui est mis en scène, surtout lorsque celle-ci n’est pas d’origine naturelle.

Femme bergère  Homme vétérinaire  Musiciens

   Femme bergère                       Homme vétérinaire                       Musiciens

Les épitaphes qui accompagnent ces scènes sont souvent à caractère humoristique ou touchant. Elles rappellent des moments particuliers de la vie des défunts. Souvent rédigées à la première personne, elles étaient parfois enregistrées par le diacre du village lors du vivant des défunts, par leur propre volonté.

Exemple :

« Ici, c’est moi qui repose

Pop Grigore est mon nom

J’ai aimé le tracteur

Et me consoler avec l’alcool

Triste j’ai toujours vécu

Car mon père m’a quitté petit

Ce fut peut-être mon destin

J’ai vite quitté la vie

La mort me prit jeune,

À 33 ans. »

Les croix sont toutes en bois de chêne, extrait des forêts de la région où la sculpture sur bois est considérée comme un art.

À l’origine :

Le Cimetière joyeux est le reflet de la culture ancienne du pays, l’ancienne Dace, époque antique depuis laquelle les rites funéraires sont restés très importants en Roumanie et la conception de la mort n’a rien de malheureux, ne représentant qu’une des étapes de la vie. Le Cimetière joyeux retranscrit souvent les propos du repas de funérailles durant lequel il est de tradition de rappeler les qualités et petits défauts du défunt, avec tolérance et humour.

Le Cimetière joyeux est l’œuvre de l’artisan Ian Stan Pătras qui commença à sculpter et décorer ces croix en 1935. Sa maison derrière le cimetière a été transformée en musée où l’on peut voir d’autres de ses œuvres sur bois (pas uniquement des croix). Décédé en 1977, Ian Stan Pătras est lui-même enterré dans le cimetière, sa tombe étant marquée d’une croix qu’il a lui-même peinte.

Maison de Stan Petras

Maison-musée de Ian Stan Pătras

Actuellement :

Dimitri Pop, ancien apprenti de Stan Pătras, perpétue la tradition depuis l’atelier d’origine, situé derrière le cimetière. Il a aujourd’hui plusieurs apprentis qui contribuent à perpétuer la tradition.

La peinture des croix s’écaillant et disparaissant avec le temps, les familles qui en ont les moyens commandent régulièrement le renouvellement des peintures sur la tombe de leur défunt.

Parcourir le cimetière permet de voir l’histoire de la communauté ; les tombes plus récentes montrent l’apparition d’engins mécaniques modernes, évoquent les guerres et plusieurs autres réalités qui font partie de la culture contemporaine du pays telles que l’enfermement de certains dans les prisons politiques de la période de dictature, jusqu’à la migration de Roumains vers l’ouest. Une grande richesse donc que ce cimetière auquel s’intéressent, depuis plusieurs décennies, des chercheurs en histoire, ethnologie ou encore sociologie.

Croix

Auteur : Estelle Pautret


Pour aller plus loin :

Publicités

Une réflexion sur “ Le Cimetière joyeux de Săpânţa ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s