Le peuple hutsul

Le peuple Hutsul est un groupe ethnique des montagnes qui se situe dans les Carpates, principalement en Ukraine et minoritairement en Roumanie. Leur langue même est un dialecte ukrainien qui comprend des influences roumaines et polonaises. En dépit des influences du temps et des gouvernements, ils ont réussi à conserver leur identité unique et leurs traditions.

Zone hutsule

Zone géographique où vivent les Hutsuls, dans les Carpates ukrainiennes et à la frontière roumaine.

Histoire :

Les Hutsuls sont assimilés à l’Ethanie ruthène qui comprend trois peuples des Carpates : les Lemkos, les Boikos et les Hutsuls. Cependant, leurs origines restent encore mal connues et discutées. L’idée dominante de la part des ethnographes est qu’ils sont d’origine ukrainienne, ou tout du moins d’Europe de l’est, mais, de par leur isolation dans les montagnes où ils ont commencé à s’installer à partir du XIVe siècle alors qu’ils fuyaient l’invasion mongole, ils auraient créé une culture à part de celle du reste de l’Ukraine.

Le peuple hutsul a été dominé par différentes puissances européennes au fil des siècles. Leur territoire, ou Hutsulshchyna, a ainsi fait partie de l’Empire de Kiev du IVe au XIIe siècle, de la Pologne du XIVe jusqu’au XVIIIe siècle pour passer sous l’égide de l’Empire austro-hongrois par la suite. Nous pouvons noter qu’une république hutsule a vu le jour, seulement quelques mois au sortir de la Première Guerre mondiale, avant d’être raccrochée à la Tchécoslovaquie, puis la Pologne, l’Union soviétique et enfin l’Ukraine. Certains villages sont encore aujourd’hui très représentatifs de la culture hutsule tels que Kosmatch, Kryvorivnia, Yavoriv, Sokolivka, Kosiv.

A la fin du XIXe siècle, les difficultés économiques et une famine impulsèrent l’émigration des Hutsuls qui s’est faite principalement en direction de l’ouest, Grande-Bretagne, Etats-Unis et Canada.

Origine du nom :

Le nom « hutsul » fait débat ; il pourrait venir d’un terme du vieux roumain hots signifiant « bandit », utilisé pour désigner ce peuple par ses voisins roumains qui ne l’appréciaient guère… nombre de Hutsuls étaient des « Robin des bois », volant les riches pour donner aux pauvres. Ceci permit d’alimenter nombre de légendes et de chansons traditionnelles. La première mention écrite au sujet des Hutsuls vient d’un document judiciaire polonais datant de 1754. Une autre théorie donne l’origine du nom au terme turc de « hutsul », désignant un cheval particulièrement robuste et adaptable à la vie de montagne, un cheval qui a participé à l’installation des dits Hutsuls dans les Carpates. Enfin, Hutsul pourrait aussi être le dérivé du mot kuchul qui signifie nomade dans leur propre langue. Ce peuple est en effet semi-nomade à l’origine, vivant au rythme de la transhumance, l’été dans les montagnes, l’hiver dans les vallées (comme ils le pratiquent pour certains encore de nos jours), subsistant essentiellement grâce aux produits de la forêt et de l’élevage des moutons.

Traditions :

Les Hutsuls sont renommés pour la qualité de leur travail que l’on peut qualifier de raffiné et d’exceptionnel. Ils utilisent l’ensemble des matériaux qui les entourent que ce soit le bois, la laine ou encore la terre pour la poterie. Ils utilisent beaucoup la peau et la laine de mouton dans la conception de leurs vêtements d’hiver. Ils arborent des costumes traditionnels très colorés et richement ornementés qui sont encore revêtus fièrement lors des fêtes. Le rouge foncé est la couleur dominante accompagnée de nombreuses broderies multicolores ou encore de perles.

Le travail du bois, dans lequel ils incrustent d’autres matériaux tels que l’argent, l’os, ou encore le laiton, est particulièrement remarquable. La poterie de couleur verte, marron et écrue, est très reconnaissable.

Le travail de tissage et plus particulièrement la broderie, recouvrant une bonne partie des vêtements, est de toute beauté. Sans compter les tapis qui entremêlent le blanc, le noir et des couleurs vives.

Les Hutsuls sont des gens très croyants et très scrupuleux du respect des fêtes chrétiennes. Ils appartiennent principalement à l’Église Uniate ou Gréco-Catholique qui sont des courants religieux qui se situent entre le Catholicisme et l’Orthodoxie. Le travail de peinture des œufs de Pâques, l’une des fêtes religieuses les plus importantes avec celle de Noël où l’on chante des Koliada de maison en maison avant d’être invité à partager un repas, est caractéristique. Cette dernière fête est décalée par rapport à notre date de célébration car ils se réfèrent au Calendrier julien. Ainsi cela décale Noël au 7 janvier et le Nouvel An, par conséquent, entre le 13 et le 14 janvier lors duquel ils célèbrent la fête de Melanka : pour chasser le mal des maisons, ils se déguisent en personnages disgracieux.

Les traditions ne s’arrêtent pas à l’artisanat puisque la chanson, la musique et la danse, toujours pratiquées aujourd’hui, sont très particulières et riches. Elles sont d’autant plus vivantes qu’en 2004, la chanteuse Ruslana a gagné l’Eurovision avec la chanson Wild Dances qui contient des éléments de musique traditionnelle hutsule. La Trembita est un instrument de musique emblématique de la culture Hutsul. Ce cor composé principalement de bois de sapin, et un peu de bois de bouleau qui sert à raccorder les parties principales, sonne toujours lors des festivités hutsules et dans les temps reculés était utilisé comme moyen de communication entre montagne et vallée. La guimbarde ou drymba est encore utilisée aujourd’hui par ce peuple, chose extrêmement rare.

Hutsul_Trembita_Ivano-Frankivsk_region

Homme hutsul jouant de la trembita, dans la région d’Ivano-Frankivsk.

Photo en couverture : Roman Kumlyk, le propriétaire du Musée des instruments musicaux et de la vie des Hutsuls à  Verkhovyna, Ukraine, jouant de la cithare. (Creative Commons_Flickr sharing)

Auteur : Florian Karoubi


Pour aller plus loin :

Publicités

Une réflexion sur “ Le peuple hutsul ”

  1. J’apprécie de pouvoir découvrir ces peuples d’Europe Centrale dont les média même les plus sérieux et les plus cultivés comme la 5 et Arte, ne nous parlent jamais.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s