Le nyckelharpa

Le nyckelharpa est un instrument de musique traditionnel suédois de la famille des vielles.

Description :

Le nyckelharpa est un instrument à la fois à cordes (harpa) et à touches (nyckel). C’est ce que l’on appelle une vielle à clés, sur le principe de la vielle à roue. Les touches, munies de sautereaux perpendiculaires touchant les cordes, permettent d’influer sur le son des cordes frottées par l’archet. Par ailleurs, les cordes mélodiques sont accompagnées de cordes dites sympathiques qui résonnent au son des premières, ajoutant à la spécificité du nyckelharpa. La gamme de sons qu’il produit est ainsi très étendue et permet tout aussi bien de jouer des morceaux traditionnels anciens que des mélodies plus modernes.

Nyckelharpa1

Histoire :

Son origine remonte au XIVe siècle ; l’instrument semble être né dans l’Uppland, province historique de l’est de la Suède où on retrouve le nyckelharpa souvent représenté dans les églises. Cela ne reste qu’une hypothèse mais qui reste communément acceptée, le nyckelhapa étant devenu l’instrument typique de la Suède. Au cours des siècles suivants, on en trouve des exemplaires ou des représentations autant en Suède, qu’en Norvège, Finlande et même au Danemark et en Allemagne, bien qu’il y ait des périodes où son utilisation semble se restreindre à la Suède.

 

Nyckelharpa_localisation_Uppland
Localisation de la région d’origine du nyckelharpa en Suède.

Le nyckelharpa médiéval présente une seule rangée de touches, peu de cordes (pas même de  cordes sympathiques) et une forme différente, plus arrondie et plus courte. On en conserve aujourd’hui encore trois exemplaires.

À la fin du XVIe – début du XVIIe siècle, des cordes sympathiques sont ajoutées à l’instrument, selon une mode anglaise de l’époque, d’après l’importation d’instruments à cordes sympathiques venant d’Inde, alors colonie anglaise. Un nouveau type de nyckelharpa, considéré comme innovant, apparait alors, appelé Enkelharpa. Sur cette base, d’autres variantes sont créées avec plus ou moins de notes et ayant connu plus ou moins de postérité. Une version restée célèbre et encore utilisée par des musiciens contemporains, est le Kontrabasharpa ; celui-ci joué par Bysse-Calle (1783-1847), un des nyckelharpistes les plus connus au monde.

Le nyckelharpa moderne est une évolution de l’instrument qui ne date que du XXe siècle, notamment sous l’influence d’Eric Sahlström qui lui fournit trois rangées de touches. Celui-ci a aussi largement participé à la sauvegarde de l’instrument et le développement des compositions. Enfin, il a contribué au renouveau de l’instrument dans les années 1970, au moment du regain d’intérêt pour les musiques traditionnelles, enseignant l’art d’en jouer et celui de la lutherie. Malgré l’existence d’un nyckelharpa à quatre rangées de touches, celui à trois rangées reste le plus populaire de nos jours.

Nyckelharpa_Flickr
Différents types de nyckelharpa. (Source: Creative commons)

Utilisation actuelle :

Grâce à la variété des sons du nyckelharpa, on peut aussi bien écouter des musiciens traditionnels suédois comme Väsen, Erika et Cecilia ou Olov Johansson que, dans un tout autre registre, un style métalleux comme le groupe allemand In Extremo.

En France, un luthier expert est aujourd’hui connu, le vosgien Jean-Claude Condi, unique fabricant de nyckelharpa du pays qui propose aussi des formations pour apprendre à en jouer.

Auteur : Estelle Pautret


Pour aller plus loin :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s