L’alphabet glagolitique

L’alphabet glagolitique, de l’ancien slave glagoljati signifiant « parler », est le plus ancien alphabet slave avec lequel furent écrits les premiers livres slaves.

.

Origine :

Les débuts de l’alphabet glagolitique sont liés au travail des deux frères Cyrille et Méthode, envoyés en Grande-Moravie – royaume slave du centre de l’Europe comprenant l’actuelle République tchèque, la Slovaquie, l’est de l’Allemagne, le sud de la Pologne, l’ouest de la Hongrie et de l’Ukraine – par l’empereur byzantin en 863 pour diffuser la Chrétienté au sein de la population slave. Cyrille et Méthode entreprirent de traduire les livres saints en vieux slave afin d’être compris par les Slaves de Moravie. Mais les mots de cette langue ne pouvant être transcrits ni dans l’alphabet grec ni dans l’alphabet latin, Cyril en inventa un nouveau de toutes pièces : l’alphabet glagolitique. Certains spécialistes considèrent qu’il serait, en partie, à l’origine de l’alphabet cyrillique.

Après la mort des deux saints, cet alphabet cessa d’être utilisé en Moravie, notamment en raison de son interdiction papale au Xe siècle, mais les disciples de Cyrille et de Méthode étendirent leurs idées ainsi que l’écriture glagolitique en poursuivant l’évangélisation vers les Balkans, notamment en Croatie, en Bulgarie et au Monténégro.

Statue des frères Cyrille et Méthode - Macédoine - CC by SA
Statue des frères Cyrille et Méthode, Macédoine

La région de Hum surtout, en Istrie dans l’actuelle Croatie, fut l’un des foyers de développement les plus importants du Glagolitisme et de la littérature croate, du XIe siècle jusqu’à l’époque contemporaine. Au sein de l’Europe chrétienne médiévale, la Croatie faisait ainsi exception en étant le seul pays dont la vie religieuse n’était pas soumise au latin.

L’écriture glagolitique est d’ailleurs devenue un moyen de revendication nationale à plusieurs époques, contribuant à l’unité de la culture et du territoire croate ainsi qu’un symbole fort du refus de la soumission à d’autres puissances.

Par ailleurs, c’est avec cet alphabet que furent écrits les premiers textes littéraires croates. D’autre part, c’est aussi par son biais que les grandes œuvres spirituelles et littéraires de l’Europe médiévale atteignirent les régions rurales de la Croatie.

En Istrie, ainsi que dans plusieurs régions côtières de l’actuelle Croatie, l’alphabet glagolitique resta en usage dans le cadre de la vie publique, tant religieuse que juridique, jusque dans les années 1920.

 

.

Un patrimoine conservé :

Les monuments conservés jusqu’à aujourd’hui sont le témoignage d’une présence récente de l’alphabet glagolitique en Istrie, et plus largement de la partie nord-ouest de l’actuelle Croatie. Un assez grand nombre de supports en glagolitique anciens ont aussi été conservés et étudiés ; notamment des inscriptions sur des pierres ou sur des murs, parfois même des livres. Les inscriptions les plus anciennes sont sur pierre, notamment l’inscription de Plomin et le fragment Grdoselo qui datent respectivement du XIe et XIIe siècles.

Inscription sur pierre, sur le mur de l'église de Hum
Inscription sur pierre sur l’église de Hum

 

Les livres les plus anciens sont des livres de prière datant de la fin du XIVe siècle. Divers documents tel que des livres notariaux sont aussi conservés, comprenant des contrats de vente de terrain ainsi que des testaments, apportant de précieuses informations sur la vie des Croates et la langue en usage à différentes époques.

Enfin, de nombreuses stèles et plaques de fondations sont encore présentes dans un certain nombre de bâtiments en Istrie, notamment dans des villes telles que Hum ou Roc, informant sur la situation politique et sociale et contribuant ainsi grandement à la connaissance historique de la région et de ses habitants.

.

Techniques d’écriture :

Au fil des siècles, l’alphabet glagolitique a connu différents types d’écritures. Le plus ancien fut l’écriture arrondie, gravée sur les monuments jusqu’au début du XIIe siècle. Puis, la majorité des monuments glagolitiques entre le XIIe et le XVe siècles est écrite par le biais d’une écriture dite carrée, aux contours anguleux. Enfin, depuis le XVe siècle est utilisée l’italique glagolitique.

Par ailleurs, l’alphabet glagolitique, comportant déjà 41 lettres, offre aussi la possibilité de créer ce qu’on appelle des ligatures, c’est-à-dire que plusieurs lettres (jusqu’à quatre) peuvent être adjointes pour ne former qu’un seul symbole, comme dans notre alphabet latin, le « o » et le « e » deviennent « œ ». L’originalité du glagolitique est de pousser cette contraction jusqu’à quatre lettres.

Enfin, il est important de remarquer que cet alphabet ne possède pas de symboles spécifiques pour les chiffres. En fait, chaque lettre a une valeur numéraire selon sa place dans l’alphabet. Pour indiquer qu’une lettre est utilisée comme un chiffre, un point est mis de chaque côté de la lettre et surmontée d’un trait.

DSC01849
Alphabet glagolitique avec conversion latine et équivalences de chiffres

.

Aujourd’hui :

L’usage de cet alphabet s’est perdu suite à son remplacement progressif, dès le Moyen-Âge, par l’alphabet cyrillique. Aujourd’hui, il n’est plus employé non plus en Croatie mais la culture qui y est associée reste vivante et le patrimoine conservé est encore valorisé afin que cette écriture ne se perde pas.

Ainsi, il existe une « Avenue glagolitique » sur la route reliant Hum et Roč, les deux foyers du glagolitique, ponctuée de chaque côté de la route de onze monuments au charme poétique, en mémoire de l’alphabet glagolitique. L’ensemble a été conçu par l’écrivain Zvane Črnja et produit par le professeur Josip Bratulić et le sculpteur Želimir Janeš. Enfin, l’alphabet glagolitique continue de vivre à travers la mémoire locale et le tourisme.

DSC01855
Monument de l’Avenue glagolitique, avec des sculptures en formes de lettres glagolitiques

.

Auteur : Estelle Pautret


Pour aller plus loin :

Crédits images :

  • Statue : CC by SA – Dennis Jarvis
  • Autres photos : propriété de Cultinera, ne peuvent être reproduites sans autorisation.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s