Kazakhstan – 1 жас – Nauryz – Noursoultan

Le Kazakhstan… Le plus grand pays d’Asie Centrale, qui, d’Est en Ouest, est plus grand que la distance entre Brest en Bretagne et Brest en Biélorussie. Qu’en connaissez-vous ? Peut-être même pas le nom de sa capitale, Noursoultan. Je vous invite donc à en découvrir quelques aspects culturels et politiques.

Le Kazakhstan est 4,3 fois plus grand que la France mais 3,5 fois moins peuplé, autant vous dire qu’il y a de l’espace. Ses habitants sont de citoyenneté kazakhstanaise et leur nationalité est en général kazakhe ou russe. Et si d’aventure je voulais acquérir la citoyenneté kazakhstanaise, il serait écrit sur mon passeport que je suis de citoyenneté kazakhstanaise mais de nationalité française. 95 % de la population parle le russe, qui est la langue officielle, et 65 % de la population parle le kazakh, qui est la langue d’Etat. Les kazakhes sont majoritairement musulmans tandis que les russes sont majoritairement orthodoxes.

Carte geo Kazakhstan
Localisation du Kazakhstan

 

Le président est Kassym-Jomart Tokaïev, depuis le 20 mars 2019, suite à la démission surprise le 19 mars de Noursoultan Nazarbaïev après 29 ans au pouvoir ! C’est d’ailleurs en son honneur que la capitale, anciennement Astana, a été renommée Noursoultan, le lendemain de sa démission.

Ainsi que le prévoit la constitution, c’est le président du Sénat qui devient président par intérim jusqu’aux prochaines élections prévues en décembre 2020. Nazarbaïev gardera toutefois le contrôle des forces de l’ordre puisqu’il a été nommé à vie président du conseil de sécurité kazakh. La nouvelle présidente du Sénat, élue à l’unanimité, n’est autre que… Dariga Nazarbaïeva, la fille de Noursoultan ! Il semble que sa succession a bien été préparée.  Si vous voulez en lire plus sur la politique kazakhe, je vous recommande l’excellent média Novastan qui traite de toute l’Asie Centrale.

Toute cette transformation politique a eu lieu quelques jours avant Nauryz (aussi appelé Norouz), le nouvel an célébré non seulement en Iran mais dans toute l’Asie Centrale. Il est fêté le jour du solstice de printemps, jour où les journées deviennent (enfin) plus longues que les nuits. C’est l’occasion de préparer la délicieuse soupe de Nauryz : selon la légende elle fut préparée pour la première fois suite à la mort d’un homme, nommé Nauryz, d’une âme noble et belle, très généreux, mais qui n’avait pas de descendance. Aussi, les personnes de son village organisèrent ses funérailles, et chacun et chacune apporta un peu de nourriture, à partir de laquelle on prépara une soupe qui a pris le nom de soupe de Nauryz. Les recettes varient, mais elle doit contenir au moins sept ingrédients (blé, maïs, millet, riz, sarrasin, pois, et viande).

Sur la table, on trouve aussi le baoursak, le pain traditionnel kazakh que l’on fait frire dans l’huile, et différentes salades et desserts. On invite alors tous ses amis qui peuvent venir partager ce repas. Ce fut l’occasion pour moi d’apprendre à faire du tchal-tchak, dessert dont la pâte est faite à base de farine et d’œufs, que l’on étale très finement puis coupe en petites lamelles, que l’on fait ensuite frire. Ces lamelles prennent alors du volume. Puis dans une poêle on mélange du miel et du sucre, on y ajoute les lamelles, avec soit du raisin sec soit du pavot. Puis on laisse refroidir dans un moule. Croustillant et délicieux !

 

Dans le village, c’est également l’occasion de faire la fête et de se retrouver tous ensemble. Une grande table est garnie où chacun apporte un peu à manger, les enfants présentent des petits spectacles, on a le traditionnel Chachou, un lancer de bonbons, un mouton est offert à celui qui arrivera à faire le plus de flexions en le portant sur ses épaules (le gagnant en a fait 54 !).

 

Enfin, je parlerai de la célébration du premier anniversaire, très importante chez les Kazakhs, puisque j’ai eu la chance, le lendemain de mon arrivée au village, d’assister à l’anniversaire de Dilda. Pour l’occasion, les grands-pères sont venus de loin, et les amis et la famille étaient invités. Les femmes (je dis bien les femmes car les hommes ne cuisinent pas, genre pas du tout) ont cuisiné la veille toute la journée et toute la matinée encore afin de dresser une table monumentale. Le plat principal était de la viande servie avec des pâtes bouillies, dont j’ai oublié le nom, et sur la table on trouvait aussi toutes sortes de salades, du baoursak, ainsi qu’une table des desserts bien garnie.

La salle en preparation.jpg
Préparation de la salle de fête

La cérémonie commence avec toutes sortes de discours, puis on déroule devant l’enfant un tapis, on lui enserre les jambes avec une ficelle noire et blanche qui symbolise la longue vie (jours et nuits), que l’on coupe. L’enfant doit alors marcher sur le tapis et au bout choisir entre trois objets : un instrument de musique, un billet et un livre. Selon ce qu’il choisit, il deviendra respectivement poète, riche ou intelligent. Dilda a choisi le livre et devrait donc devenir une femme brillante. Puis tous les invités portent chacun leur tour un toast et chantent une chanson. Devant l’insistance de mon auditoire, je leur ai chanté La Maladie d’amour, de Sardou, a capella, puisque la chanson, ô surprise, n’est pas dans leur répertoire de karaoké. Chacun et chacune repart avec une petite boîte contenant quelques bonbons comme souvenir de la journée. A savoir que les enfants ne participent pas au banquet, car la politesse veut qu’ils attendent que les adultes aient fini de manger avant de manger à leur tour.

 

Voilà pour mon séjour dans le petit village d’Ozernoe, dans l’éco-touristico-village d’Olzhas, situé entre Noursoultan et Karaganda.

Auteur : Elsa Pivard


P.S. : les photos appartiennent à l’auteur et ne peuvent être reproduites sans son consentement.

Pour retrouver l’article en version bilingue (et les autres carnets de voyage d’Elsa en Asie centrale), rendez-vous sur le site Elsacados.

Publicité

Une réflexion sur « Kazakhstan – 1 жас – Nauryz – Noursoultan »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s